Le guide de votre bien-être à domicile

Aoûtat

Actualités

3 conseils pour traiter les piqûres d’aoûtat

Les aoûtats attaquent les humains mais aussi les animaux qui se promènent dans leur zone d’habitat. Souvent présents dans le jardin, les larves d’aoûtat recherchent toujours un hôte pour se nourrir. Elles préfèrent les zones du corps où la peau est fine comme les chevilles, l’aine, la taille, les aisselles ou l’arrière des genoux. Si vous êtes victime d’attaque d’aoûtat, voici les meilleurs réflexes à avoir :

-Méthode 1
Dès que vous aviez repéré une morsure d’aoûtat et même si les démangeaisons ne sont pas importantes, prenez une douche bien chaude et frottez votre corps avec du savon de Marseille pour enlever les larves. Une douche est aussi efficace pour atténuer les réactions de la peau dues aux morsures. Ensuite mettez un antihistaminique ou de la crème d’hydrocortisone pour les démangeaisons. Vous pouvez aussi opter pour une poche de glace ou une compresse froide sur la zone affectée. Evitez au maximum de vous gratter. Si c’est vraiment dur, coupez-vous les ongles afin de ne pas écorcher la peau.

-Méthode 2
Un remède très simple permet aussi d’oublier la piqûre d’aoûtat. Il faut prendre du Vicks Vaporub et y ajouter du sel de table. Il faut mélanger 2 cuillères à soupe de sel pour un pot de Vicks. Ensuite il faut appliquer le mélange sur la zone de la morsure pour apaiser les démangeaisons et éviter une infection. Il est préférable d’appliquer cette pâte le soir au moment du coucher.

-Méthode 3
La troisième méthode est une méthode non certifiée mais néanmoins efficace. Appliquez du vernis à ongles ou de la colle Elmer sur les morsures. Les larves s’enlèvent facilement même si l’effet de la salive irritante reste. Vous pouvez également écraser de l’aspirine et le mettre sur la zone affectée comme une pâte ou bien opter pour du bicarbonate de soude et de l’eau après une douche chaude. Les huiles à base de camphre, de menthe et d’eucalyptus calment aussi les démangeaisons et aident à la cicatrisation. Pour éviter de vous gratter et laisser des cicatrices, utilisez un sèche-cheveux et maintenez à environ 5 cm de la morsure, soufflez jusqu’à ce que les démangeaisons s’estompent.

Piqûres d’aoûtat chez les animaux

La belle prairie, le beau gazon et les belles verdures cachent, au-delà de leur aspect estival, de petites bestioles qui peuvent faire un sacré dégât. Souvent, ce sont les animaux de compagnie qui en paient le prix car ils ne peuvent pas se protéger par eux-mêmes des attaques d’aoûtats qui prolifèrent à la fin de l’automne et durant tout l’été. Ce sont les larves des aoûtats qui sont des parasites car elles recherchent un hôte pour se nourrir et continuer leur cycle. Chiens, chats, chevaux et même les hommes font un parfait hôte pour les larves d’aoûtat. Les animaux de compagnie sont souvent infestés car ils adorent jouer dans le jardin ou se prélasser dans une belle prairie.

Chez les animaux, les piqûres d’aoûtat se manifestent par un prurit. Les larves s’attaquent aux zones de peau fine et secrètent une salive irritante pour se nourrir et affecter ainsi la peau de l’animal. Les zones les plus touchées sont en général, la zone interdigitée (entre les doigts), les aisselles, l’intérieur des cuisses et les testicules. Pour reconnaitre les piqures d’aoûtats, il faut observer si dans ces zones il y a de petites tâches orangées car les larves se rassemblent toujours en petits amas.

Si votre animal n’arrête pas de se gratter et se sent mal à l’aise, observez les zones les plus sensibles et traitez-le avec un antiparasitaire externe en spray ou en shampooing. S’il y a des complications suites à des grattages extrêmes ou léchages, il faut consulter le vétérinaire car selon les lésions, le traitement peut être remplacé par un antihistaminique, des corticoïdes et même des antibiotiques.