Le guide de votre bien-être à domicile

Aoûtat

Actualités

Piqûres d’aoûtat chez les animaux

La belle prairie, le beau gazon et les belles verdures cachent, au-delà de leur aspect estival, de petites bestioles qui peuvent faire un sacré dégât. Souvent, ce sont les animaux de compagnie qui en paient le prix car ils ne peuvent pas se protéger par eux-mêmes des attaques d’aoûtats qui prolifèrent à la fin de l’automne et durant tout l’été. Ce sont les larves des aoûtats qui sont des parasites car elles recherchent un hôte pour se nourrir et continuer leur cycle. Chiens, chats, chevaux et même les hommes font un parfait hôte pour les larves d’aoûtat. Les animaux de compagnie sont souvent infestés car ils adorent jouer dans le jardin ou se prélasser dans une belle prairie.

Chez les animaux, les piqûres d’aoûtat se manifestent par un prurit. Les larves s’attaquent aux zones de peau fine et secrètent une salive irritante pour se nourrir et affecter ainsi la peau de l’animal. Les zones les plus touchées sont en général, la zone interdigitée (entre les doigts), les aisselles, l’intérieur des cuisses et les testicules. Pour reconnaitre les piqures d’aoûtats, il faut observer si dans ces zones il y a de petites tâches orangées car les larves se rassemblent toujours en petits amas.

Si votre animal n’arrête pas de se gratter et se sent mal à l’aise, observez les zones les plus sensibles et traitez-le avec un antiparasitaire externe en spray ou en shampooing. S’il y a des complications suites à des grattages extrêmes ou léchages, il faut consulter le vétérinaire car selon les lésions, le traitement peut être remplacé par un antihistaminique, des corticoïdes et même des antibiotiques.